Diminuez à votre façon l’effet de serre

isolation comble normandie
isolation comble normandie

 

Le réchauffement planétaire ou le phénomène de dégèlement climatique inquiète sérieusement. Scientifiques, hommes politiques et ONG sont tous sensibilisés à cette problématique. Quelles sont les causes de dégradation de notre éco système ? Comment l’isolation des combles contribue-t-elle à la réduction de l’effet de serre ?

 

Le climat : qu’est-ce que c’est ?

C’est le fait de décrire les moyennes et les extrêmes météorologiques d’un endroit défini. Le climat varie selon l’endroit et les saisons de l’année. Cette variabilité en température est normale, dans la mesure où elle dépend des fluctuations des courants océaniques, aux activités des volcans, des vents et aux vents solaires.

 Certains facteurs incompréhensibles jusqu’à nos jours, influent aussi sur les variations climatiques.

Certains événements excessifs de la nature, tels que les ouragans, les tornades, la sécheresse, et les inondations peuvent être dévastateurs. Malgré leur agressivité, ces événements climatiques restent compréhensibles, puisqu’ils sont périodiques depuis longtemps.

En revanche, chercheurs et scientifiques et même des organisations sonnent l’alarme suite à un échauffement climatique planétaire.

Plusieurs études à l’échelle mondiale, ont démontré que plusieurs indicateurs convergent vers l’idée d’existence d’une dégradation continue du climat et de l’environnement terrestre.

Une constatation scientifique annonce aux terrestres, qu’ils utilisent excessivement des énergies qui émettent des gaz à effet de serre !

 

Energies à effet de serre

C’est en 1824 que le physicien français a donne le nom « effet de serre » au phénomène : l’élévation de la température dans les couches supérieures de notre planète. L’effet de serre est un phénomène thermique.

L’effet de serre provoque l’élévation de température à la surface de la terre. L’échauffement planétaire, provoque à son tour, des changements climatiques de plus en plus remarquables.

 

Accords internationaux pour la lutte contre l’échauffement climatique

Le principal accord international au sujet du changement climatique, est la convention cadre des Nations Unis, sur l’échauffement climatique connu sous l’abréviation (CCNUCC). Trois principales conventions internationales ont été adoptées par des dizaines de pays (195 états) dans les cinq continents.

Ces différents sommets de la terre ont pour but d’arrêter ou du moins stabiliser, la température de la terre et de diminuer le changement climatique et en conséquent prévoir des solutions à leurs effets. Le Cop  21 organisé à Paris en 2015, est un important sommet. Dans ce sommet international un nouvel accord a été signé. La mise en œuvre du protocole de Paris entre en vigueur en 2020.

Quelles sont les plus grandes mesures que les états ont prises pour lutter contre le changement climatique ?

 

Importants sommets mondiaux en matière de changement climatique

On dirait que l’humanité s’est aperçu tardivement du danger et les gros risques de l’échauffement climatique. Malheureusement, on dit cela parce qu’on remarque que le premier sommet international parlant sérieusement du changement climatique, n’a eu lieu qu’en 1990 seulement.

A ce moment là, l’effet de serre a déjà pris une bonne ampleur dans le monde et a commencé a montré ses effets négatifs sur le cours de vie quotidien des terriens.

 

Sommet de Kyoto , protocole de Kyoto

Pendant ce sommet international tenu à Kyoto 1990, les chefs d’états signataires, ont pris conscience des risques du réchauffement climatique. Ils ont été sensibilisé à prendre des dispositions strictes pour réduire l’émission des gaz à effet de serre.

Sept ans plus tard, en 1997, la convention connue sous le nom de protocole de Kyoto a été adoptée et signée.

Les mesures prises, visent à diminuer les émissions des gaz, qui affectent la qualité de l’air et de l’atmosphère en général. Ces mesures obligent les pays industrialisés ou développés, à réduire dans leurs usines l’émission de gaz responsables de l’augmentation de l’effet de serre.

Une deuxième manche de mesures au titre du protocole de Kyoto, aussi contraignantes a débuté en 2013 et prendra fin en 2020. 38 pays industrialisés, doivent réduire de 18% au moins, les émissions de gaz pendant cette période.

Cependant ce protocole affiche un grand point faible qui le fragilise. Les Etats Unis n’ont pas signé ce protocole. Le Canada s’est retiré lors de la première période du protocole. Le Japon, la Russie et la Nouvelle Zélande n’ont pas l’intention d’adhérer à la deuxième période d’engagement.

 

Conséquences de non signature de protocole de Kyoto

Le protocole Kyoto n’est pas pris au sérieux et la plupart des pays ne sont pas tellement chauds à appliquer les consignes.

Mais n’empêche qu’il y a un point positif à signaler, c’est que plus de 70 pays dans le monde, développés et en voie de développement ont engagé, des démarches afin de réduire ou du moins limiter leurs émissions de gaz causant l’effet de serre.

Actuellement le protocole n’est appliqué, qu’à 14 % environ des émissions mondiales.

 

Sommet ou accord de Paris 2015

Le sommet mondial de Paris connu sous le nom de COP21, Constitue un renforcement des mesures déjà prises lors des accords de Kyoto et Doha. L’accord de Paris vise la diminution de la température planétaire à -2°C.

55 pays (dont les pays membres de l’UE) se sont engagés à diminuer l’émission des gaz à effet de serre, de 55%.

La conférence de Paris sur l’échauffement climatique et les outils susceptibles de mettre en œuvre ses recommandations, feront l’objet de COP 23 qui se tiendra en Allemagne en novembre 2019.

La conscience sur le problème de l’échauffement climatique a conduit à la recherche de substituts d’énergies fossiles.

Les énergies fossiles abondamment exploitées, sont les premières causes des émissions des gaz à effet de serre. Malgré que les différents carburants issus des ressources fossiles soient en pénurie et leur prix en hausse, ils continuent à polluer l’air que nous respirons.

 

Energies renouvelables

L’énergie renouvelable c’est l’énergie qui provient de la nature. Elle est renouvelée naturellement en permanence.

On distingue deux grandes sources d’énergie renouvelables : le soleil et la terre. Le soleil contient plusieurs ressources d’énergies renouvelables : ressources issues du cycle de l’eau, des marées, du vent et de la croissance des végétaux), quand à la terre elle dégage de la chaleur qu’on peut exploiter.

Mais comment l’isolation des combles contribue à la diminution de l’effet de serre ?

Effectivement, en optant pour l’isolation des combles perdus, vous participez à la réduction des gaz provoquant l’effet de serre.

 

Energie propre, énergie verte

Toute énergie qui se renouvelle naturellement par simple entretien ou d’elle-même, est une énergie propre ou énergie verte. Lorsque vous engagez des travaux d’isolation des combles dans votre foyer, vous diminuez considérablement votre consommation en énergie provenant des énergies de fossiles.

La technique d’isolation des combles à 1 euro, vous permet d’isoler l’intérieur de vote maison. Elle ne permet plus l’échange facile de la température de l’intérieur de la maison vers l’extérieur. La réduction en besoin de chauffe réduit automatiquement la consommation en énergie. Les énergies nécessaires à la production du chauffage sont issues généralement des énergies fossiles causant les émissions des gaz qui se verront à leurs tours à la baisse.

Sachez enfin, que vous pouvez réaliser l’isolation des combles 1 euro de votre maison, en bénéficiant des aides de l’état. En choisissant une entreprise professionnelle, elle saura vous aider à mener à bien vos travaux de rénovation thermique. Vous vivrez mieux dans votre foyer en été comme en hiver.